Séjours et croisières : Randonnées, Kitesurf, Escalade et farniente à bord d’un voilier

Accueil > Nos destinations > Les Açores, printemps/été

Nous sommes les îles Fortunées !

Les Açores, printemps/été

Montagnes et collines Atlantiques

Fortunées, car largement pourvues par la nature.
Peu importe où se porte votre regard, la richesse de ces îles tranquilles se lit dans ses collines vertes, ses falaises plongeant dans l’océan, les innombrables cascades, le regard d’un dauphin, … et les fromages !
Pourquoi je parle toujours des fromages quand je pense aux Açores … ?!

Les Açores, sont des îles portugaises d’origines volcanique. Cet archipel est situé au beau milieu de l’océan Atlantique, et a une identité profondément liée aux eaux bleu profond qui l’entoure.
Les paysages et les hommes ont été façonnés par cette nature généreuse et libre, à plus de 1500 km de la côte européenne.

Les neuf îles de l’archipel sont organisées en trois groupes :
- Groupe oriental : São Miguel et Santa Maria
- Groupe central : Faial, Pico, São Jorge, Terceira, Graciosa
- Groupe occidental : Florès et Corvo
Elles font partie de la "Macronésie", regroupant les îles de Madère, les Canaries, et le Cap Vert, qui répondent toutes au doux nom des "îles fortunées".

Bien que proches, et ayant une histoire commune, les neuf îles des Açores ont chacune leur identité propre. Difficile de décrire en détail chaque enchantement bénissant ces îles, mais je peux vous parler de la lumière incroyable qui baigne ces îles, parfois vertes, ocres ou même noires.

Plongez dans les "caldeiras", formées au coeur des volcans. Certaines sont emplies d’eau et forment des lacs lisses comme des miroirs, d’autre ont été cultivées depuis des lustres, et certaines sont tout simplement un coin de nature sauvage, à l’abri des regards.

Les volcans ne sont jamais bien loins aux Açores. Récemment, les éruptions de "Capelinhos", à Faial, à la moitié du siècle dernier, ont littéralement créé un nouveau bras de terre, comme en témoigne ce phare maintenant inutile, qui a vu son rivage s’éloigner.
Plages de sable noir, falaises abruptes plongeant dans l’eau profonde, chaque morceau de ces îles à été sculpté avec soin par l’océan et le vent, … qui ont fait du bon boulot !

Le long des côtes açoriennes, vous avez toutes vos chances pour croiser dauphins, baleines ou cachalots. Depuis la fin de la chasse à la baleine, plus exactement au cachalot, dont les Açores tiraient une grande partie de leur ressources, ces géants des mers ont gardé l’archipel comme lieu de passage privilégié, et il n’est pas rare de jouir du privilège de les observer et de mesurer la puissance tranquille de ce symbole de l’archipel.
Il est possible de croiser jusqu’à 20 espèces de cétacés dans ces eaux.

La végétation des Açores mériterait à elle seule quelques volumes encyclopédiques ! La palette de verts des paysages, cultivés ou sauvages, est superbe. Pâturages gras et haies d’hortensias, sont légion, et les fromages qui en sortent sont des gourmandises !
On mange bien aux Açores. Évidemment, la mer apporte de multiples spécialités, crabes, fruits de mer, patelles ou "lapas", poissons divers et variés, … un vrai bonheur !
À nous les "cozidos" et autres "alcatra", spécialités généreuses !

Comment parler des Açores sans parler de leurs vins  ! J’ai sur mon palet l’empreinte du petit caractère trempé du vin que faisait mon ami José sur Pico, qui n’avait pas besoin d’étiquette pour nous accompagner pendant une chaleureuse soirée de grillades.
Saviez-vous que l’on cultive le thé à São Miguel ?

Les Açores, c’est aussi ces maisons colorées, faisant ressortir le blanc des murs et le noir des collines. Point de grosses villes par ici, mais plutôt de sympathiques bourgades, agréables à arpenter. Souvent, l’été, il y a une fête à ne pas rater !
Pourquoi pas une "tourada a corda", sorte de face-à-face avec un taureau, lâché dans la rue, et attaché par une corde. Les plus vaillants mesure leur bravoure (eh oui), et aucun mal n’est fait au taureau, qui chaque année revient en lice, comme me l’a gentiment expliqué un papy, entre deux courses pour éviter la bête … impressionnant !

Nos séjours aux Açores